Hivernage piscine

Avoir une piscine est idéale pour se rafraîchir l’été. Mais une fois que les températures baissent, l’entretien devient délicat. Pour préserver au mieux votre bassin, prenez en compte ces indications.

L’hivernage, une étape primordiale

L’hivernage est très important pour une piscine. Il consiste à mettre en veille le système en attendant le retour du beau temps.

La majorité des personnes ont pour idée reçue de vider intégralement le bassin quand l’hiver arrive. C’est une erreur à ne pas commettre. Sans eau, la pression du terrain peut compresser les parois ce qui, à long terme, peut les détériorer.

Vous pouvez commencer l’entretien hivernal dès que la température de l’eau descend en dessous de 12°C de façon constante. En-dessous de 12°C les bactéries arrêtent de proliférer, c'est donc la température idéale pour commencer le traitement.

Les deux types d’hivernage

Selon votre situation géographique, l’hivernage est différent.

L’hivernage passif

Si vous connaissez des hivers très froids, choisissez un hivernage passif. Il s’agit d’arrêter complètement les systèmes d'aspiration et de refoulement de votre bassin.

Tout d’abord, un nettoyage complet du bassin et des équipements est nécessaire. N’oubliez pas de vérifier le pH et de faire un traitement choc. Le niveau d’eau doit être baissé pour que les skimmers et les buses de refoulement soient au sec.

Le système de filtration est arrêté, les équipements ainsi que les canalisations sont vidangés et purgés afin que l’eau du circuit s’évacue. La vanne du filtre doit être fermée ou en mode hivernage. Ajoutez ensuite le produit d’hivernage directement dans l’eau.  Installez les accessoires d’hivernage pour protéger au mieux votre bassin contre le gel.

Enfin, couvrez votre piscine à l’aide d’une bâche d’hiver.

L’hivernage actif

Chez vous l’hiver est moins rude ? Vous pouvez optez pour un hivernage actif. La piscine continue de fonctionner mais à un rythme plus lent. Deux heures par jour peuvent suffir. Cela permet de remettre en marche plus rapidement le mécanisme aux beaux jours.

Le semi-hivernage est assez simple à mettre en place. Dans un premier temps, il faut nettoyer correctement le bassin et ses équipements. Ensuite, un traitement choc au chlore est à effectuer en laissant tourner la filtration un jour complet.

Dans l’eau, ajoutez un produit d’hivernage, un fongicide et, si vous le souhaitez, un anti-calcaire. La seule recommandation est de vérifier le pH de l’eau régulièrement. Vous pouvez couvrir votre bassin mais ce n’est pas une obligation.

Les produits et accessoires d’hivernage

En général, lors de la saison d’hiver, votre bassin doit être équipé d’un matériel spécifique composé :

  • De bouchons d’hivernage qui permettent aux buses de refoulement d’être à l’abri.
  • D’un produit d’hivernage à mettre directement dans l’eau.
  • De flotteurs d’hivernage pour protéger la piscine en cas de gel. Sous forme de bouées posées à la surface de l’eau, ils absorbent la pression et l’augmentation du volume d’eau due au gel.
  • De bouteilles gizzmos d’hivernage. Ils créent un point de compression si le gel touche votre piscine, afin de protéger les skimmers.  
  • D’une bâche d’hiver pour préserver l’eau des impuretés

Suivies à la lettre, ces recommandations vous permettront de profiter de votre piscine dès que les températures vous le permettront.