DÉCOUVREZ CE QUE CACHE LA HOTTE DU PÈRE NOËL
Le Noël de Piscinewebstore.com c'est ici >> Voir les promos <<

Comment prévenir le développement des algues dans sa piscine ?

La question de la prolifération des algues est inhérente à toutes les piscines. Vous n'avez certainement pas envie de vous retrouver avec une piscine verte, n'est-ce pas ? Alors lisez bien cet article. On vous explique comment éviter le développement des algues dans sa piscine. Vous verrez c'est assez facile à mettre en place. C'est surtout une question de bon sens et d'application des bons gestes. En respectant ces règles vous aurez nettement moins de problèmes d'algues. Bonne lecture, et en cas de doutes ou de questions, vous pouvez contacter notre équipe de pros de la piscine.

Comment éviter le développement des algues dans la piscine

Notez que cet article n'est pas dédié aux solutions pour rattraper une eau verte ou pour se débarrasser d'un type d'algue en particulier. Il s'agit bien ici de prévention anti-algues. Comme on dit, il vaut mieux prévenir que guérir. Si les algues ne prolifèrent pas dans votre bassin, le confort de baignade n'en est que meilleur. De plus, vous faites des économies importantes sur les produits curatifs.

 

Quelles sont les différentes algues que l'on peut retrouver dans une piscine ?

En fonction des algues présentes dans votre piscine, celle-ci peut se teinter de diverses couleurs... Malheureusement, cela n'a rien d'esthétique ni d'agréable ! Et ce n'est pas non plus le top pour la santé. Voyons ensemble les principales algues qui se développent dans les piscines.

Les algues vertes

Ce sont les algues les plus courantes dans une piscine. Elles sont généralement bien réparties dans le bassin (en suspension comme en dépôt) et peuvent ou non former des tâches sur le fond et les parois de la piscine. Leur développement peut conduire à des soucis d'eau verte.

Lorsque les algues vertes prolifèrent, le revêtement devient glissant et visqueux au toucher. Elles apparaissent communément, par exemple, en cas de défaut de traitement.

Les algues jaunes ou algues moutarde

Les algues jaunes se déposent sur le revêtement de la piscine où elles forment une sorte d'amas de poussière volatile. Elles sont très fines et se décollent donc facilement du revêtement. On les retrouve notamment dans les parties de la piscine les moins exposées au soleil, mais ces algues ont tout de même besoin de lumière pour bien se développer.

Ces algues moutarde nous viennent directement du Sahara. Présentes sur des grains de sable transportés par le vent, elles arrivent dans nos piscines où elles y trouvent le parfait accueil. Leur finesse, notamment, rend leur élimination difficile.

Les algues noires

Les algues noires apparaissent notamment dans les recoins ou sur les joints (si carrelage) de votre piscine. Elles sont très visqueuses et outrageusement inesthétiques. Un simple brossage ne suffit pas à les décoller.

L'algue noire est connue pour être très difficile à éliminer. Ceci car la membrane renfermant la cellule de l'algue dispose d'une couche de protection. Laquelle complique l'élimination par traitement chimique classique.

Les algues roses ou algues rouges, violettes...

Les algues roses se développent par zones dans le bassin et ont un aspect gluant. Elles apparaissent majoritairement sur des éléments en plastique ou sur le liner. Ces algues peuvent être difficiles à éliminer également.

Point à prendre en compte, malgré son aspect et son appellation courante, l'algue rose n'est pas une algue mais une bactérie.

Les algues blanches

À ne pas confondre avec les algues mortes qui se décolorent et flottent dans l'eau suite à un traitement choc, les algues blanches se développent en des points précis du bassin. Notamment ceux les moins exposés au soleil, voire toujours à l'ombre.

Les algues blanches forment une sorte de lichen mousseux. D'ailleurs, comme l'algue rose, l'algue blanche n'est pas une algue. C'est un champignon.

 

Comment les algues se développent-elles dans une piscine ?

Les algues apprécient particulièrement l'humidité, la chaleur et le soleil. La piscine est donc un lieu de prédilection pour elles. Pour leur développement, les algues ont principalement besoin d'une exposition à la lumière du soleil et d'un apport en nutriments.

Les algues ont besoin de soleil

Les algues sont des végétaux. Et comme la plupart d'entre eux, elles se développent par le procédé de photosynthèse. Pour faire simple, en absorbant l'énergie lumineuse les algues arrivent à synthétiser des glucides.

Les algues ont besoin de nutriments

En plus de la photosynthèse, les algues absorbent des nutriments pour leur bon développement. Les phosphates, présents parfois en grande quantité dans une piscine, sont en première ligne de mire.

 

Comment éviter que les algues ne se développent dans votre piscine ?

Bon, maintenant que vous savez quelles algues se développent dans une piscine et comment elles s'y prennent, il faudrait voir à vous prévenir de cela. Autrement dit, quelles solutions préventives s'offrent à vous pour limiter le développement des algues ?

L'équilibre, le traitement et la filtration de l'eau

Le pH

Pour éviter d'avoir des algues dans votre piscine, la première chose à contrôler est l'équilibre de votre eau. C'est à dire une eau avec un pH neutre notamment.

Pour une piscine traitée au chlore, il est conseillé que votre pH soit toujours compris entre 7.0 et 7.4. Et pourquoi donc ?

  • En-dessous de 7.0 : L'eau commence à devenir acide, ce qui entraîne le picotement des yeux des baigneurs ainsi que des démangeaisons de la peau. Bref, la sensation n'est pas agréable.
  • Au-dessus de 7.4 : Le chlore devient de moins en moins efficace. Ainsi les algues, bactéries et autres micro-organismes commencent tranquillement à se développer.

Aussi, viser un pH de 7.2 peut être un bon choix. Mais si vous avez vraiment du mal avec les algues, baissez votre pH jusqu'à 7.0. Votre chlore sera plus efficace.

Pour garder constamment un pH optimal, vous pouvez opter pour une solution automatisée : la pompe doseuse de pH. L'avantage de ce type d'équipement, c'est qu'une fois l'appareil en place, vous êtes tranquille. La pompe doseuse injecte la quantité de pH moins ou de pH plus nécessaire au maintien du pH tel que consigné.

Découvrez nos pompes doseuses de pH

Le désinfection de la piscine et la prévention anti-algues

Parfois le pH de l'eau est bon mais la teneur en désinfectant n'est pas suffisante. Un désinfectant comme le chlore par exemple pénètre la membrane des algues et les élimine. Donc s'il en manque dans le bassin, les algues peuvent se développer.

Voici les principaux désinfectants du marché :

  • Chlore
  • Brome
  • Oxygène actif
  • PHMB

Contrôlez régulièrement le niveau de désinfectant présent dans votre piscine. Vous limiterez ainsi le risque de prolifération des algues, bactéries et autres micro-organismes indésirables.

Là encore vous pouvez vous faciliter la tâche en optant pour un système automatisé. Ainsi, en plus d'être une solution écologique, l'électrolyseur au sel est un dispositif permettant de créer la quantité nécessaire de chlore gazeux pour désinfecter l'eau de la piscine. Le tout sans efforts de votre part. De plus, le confort de baignade est bien supérieur à celui d'une piscine traitée au chlore en galets.

Découvrez nos électrolyseurs au sel

Autre point, vous pouvez également utiliser des algicides en prévention. Ces produits sont généralement regroupés sous le nom d'anti-algues. De même, s'il y a une grande concentration de phosphates dans la piscine (les algues s'en nourrissent), vous pouvez utiliser un produit spécifique anti-phosphates.

Le système de filtration de l'eau

La filtration de l'eau est un élément essentiel à la bonne santé de votre piscine. Il vous faut un matériel adapté au volume de votre bassin et à l'utilisation que vous en faites. Il est également crucial d'accorder un nombre d'heures de filtration quotidienne en adéquation avec la période de l'année, la fréquentation du bassin et le type de pollution rencontrée.

Le débit de filtration : On considère que la totalité du volume d'eau de la piscine devrait être filtrée en 4h maximum. Prenons une piscine standard de 8 x 4m avec une profondeur d'eau de 1,50m. Son volume d'eau est donc de 48m3. 48m3/4h = 12. Il est donc conseillé d'avoir une pompe de circulation capable de faire circuler au moins 12m3 d'eau par heure (et de choisir un filtre en conséquence bien sûr).

Temps de filtration : Pour faire simple, on considère que le temps de filtration de la piscine est égal à la température de l'eau divisée par 2 (par 3 en période d'hivernage actif, eau à 12°C max). Ainsi, si l'eau de la piscine est de 24°C, le temps de filtration sera de 12h. Notez qu'en fonction de la fréquentation du bassin ou de son niveau de pollution, il peut être opportun d'ajouter 1 à 2 h de filtration supplémentaire par jour. De même, à partir d'une eau à 30°C on laisse la filtration en marche 24h/24 de préférence.

Les algues se développent mieux quand l'hydraulicité de la piscine est faible. Une bonne circulation de l'eau (et sa filtration) permet ainsi de limiter le développement des algues.

 

Un doute sur votre filtration ? Besoin de changer de matériel ?
Demandez-nous conseil !

 

Le nettoyage de la piscine

Pourquoi frotter la piscine ?

Nettoyer sa piscine régulièrement est également un très bon moyen de prévenir la prolifération des algues.

En frottant les parois et le fond de votre piscine vous décollez les algues qui s'y sont déposées (NB : les algues noires sont difficiles à décoller). En effet, il peut y avoir une quantité d'algues non négligeable sur votre revêtement même si celui-ci n'a pas encore pris une teinte verte. C'est assez simple de le vérifier. Passez votre main sur la paroi de votre piscine, sous la ligne d'eau. Si le revêtement vous semble ne serait-ce qu'un peu visqueux, c'est que des algues s'y sont déposées.

Donc en frottant le revêtement vous décollez les algues qui peuvent ainsi être aspirées au travers des skimmers. L'eau est filtrée. Bien sûr, il vous faut une filtration optimale pour que ce geste soit efficace.

Les robots de piscine électriques frottent pour vous

Le nettoyage de la piscine peut être réalisé manuellement (avec une brosse ou un balai de piscine par exemple) ou au moyen d'un robot de piscine. La seconde option est bien plus confortable car elle assure le nettoyage du bassin sans effort. De plus, elle offre également une régularité fort appréciable.

Les robots de piscine électriques notamment sont très pratiques et ont l'avantage de frotter efficacement le revêtement en plus d'aspirer. Choisissez de préférence un robot de piscine qui nettoie a minima le fond et les parois de votre bassin afin de décoller/aspirer un maximum d'algues.

Découvrez nos robots de piscine électriques

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter nos articles de blog sur les robots de piscine.

La limitation de la photosynthèse

Enfin, nous terminons sur les actions de prévention anti-algues avec la question de la photosynthèse. Nous l'avons déjà évoqué, les algues utilisent la photosynthèse pour se développer. C'est à dire qu'elles absorbent les rayons du soleil.

Donc, il suffit de bloquer l'approvisionnement des algues en lumière... passez-nous l'expression... pour leur couper l'herbe sous le pied ! ;)

Stopper la photosynthèse avec une couverture de piscine

Il existe un moyen tout simple pour empêcher la lumière de pénétrer dans le bassin : couvrir sa piscine. En couvrant votre bassin, par exemple avec une bâche à barres ou un volet roulant de piscine (opaque dans tous les cas), la lumière n'entre plus dans le bassin. Vous empêchez ainsi le développement des algues dans la piscine. Simple et efficace !

Attention, comme nous l'avons précédemment évoqué, l'algue rose et l'algue blanche ne sont pas des algues (c'est une bactérie pour la première et un champignon pour la seconde). Ces indésirables n'ont pas besoin de soleil pour se développer.

Volet de piscine pour couvrir son bassin et stopper la photosynthèse

Bonus : L'autre aspect bénéfique d'une couverture de piscine

En couvrant votre piscine, moins de polluants extérieurs et de micro-organismes se déposent dans l'eau (voire aussi, moins de nutriments pour les algues). Votre désinfectant est ainsi ''moins sollicité'' et garde un maximum d'efficacité pour éliminer les algues, bactéries et champignons.

Notez également que l'algue jaune ou algue moutarde arrive généralement dans un bassin par la ''voie aérienne''. En couvrant la piscine avec une bâche à barres par exemple, vous minimisez grandement l'impact de cette algue dans votre bassin (bien que le traitement de l'eau et sa filtration restent essentiels).

 

BON À SAVOIR
En plus de freiner le développement des algues, les couvertures de piscine ont de nombreux autres avantages comme limiter la déperdition de chaleur ou encore réduire l'évaporation de l'eau.

 

Pour en savoir plus sur le type de bâche qui serait le mieux adapté à votre bassin, il vous suffit de nous demandez conseil.
Contactez-nous !

 

Vous pouvez aussi prendre connaissance de nombreuses informations importantes en consultant notre section de blog sur les bâches à barres. Ou encore, en vous rendant dans notre section de blog sur les volets de piscine.

 

Conclusion : Comment prévenir le développement des algues dans votre piscine ?

Avoir des algues qui prolifèrent dans la piscine n'est certainement pas votre souhait. Outre l'aspect inesthétique et la perte de confort de baignade, il s'agit également d'une question de santé. Alors comment prévenir le développement des algues dans votre piscine ? Rappelez-vous des différents point évoqués dans cet article :

  • Gardez un niveau de pH optimal, entre 7.0 et 7.4 pour une piscine traitée au chlore, entre 7.5 et 8.2 pour une eau traitée au brome. L'ajustement peut se faire manuellement ou au moyen d'un régulateur de pH.
  • Gardez le bon niveau de désinfectant, 1 à 3 ppm pour le chlore, 2 à 5 ppm pour le brome. Là encore vous pouvez doser manuellement (ou en mode semi-automatique avec un chlorinateur / brominateur) ou automatiquement, par exemple avec un régulateur de chlore. Vous pouvez également faire le choix d'une piscine au sel (traitement par électrolyse) pour un maximum de confort de baignade.
  • Optez pour un système de filtration de l'eau adapté et en marche sur une durée quotidienne optimale.
  • Nettoyez régulièrement votre piscine. Un robot nettoyeur peut grandement vous aider en alliant efficacité et régularité sans que vous n'ayez à fournir d'efforts.
  • Couvrez votre bassin avec une couverture de piscine opaque quand vous ne vous y baignez pas. Ce geste simple stoppe la photosynthèse.

En appliquant ces simples règles vous éviterez de nombreux épisodes de prolifération d'algues dans votre piscine. Voilà qui vous fera gagner du temps ainsi que de l'argent en traitements curatifs et vous fera perdre moins de journées de baignade. C'est peut-être ça le plus important ! ;)

 

 

Une question ? Besoin d'autres conseils ?
Contactez des pros de la piscine !

 

 

Autres questions relatives à la préservation de l'eau du bassin :

Freiner l'évaporation de l'eau de ma piscine

Réduction de l'évaporation de l'eau de la piscine

Réduire la déperdition de chaleur de ma piscine

Réduction de la déperdition de chaleur de l'eau de la piscine