DÉCOUVREZ CE QUE CACHE LA HOTTE DU PÈRE NOËL
Le Noël de Piscinewebstore.com c'est ici >> Voir les promos <<

Comment réduire la déperdition de chaleur de ma piscine ?

Vous aimeriez que l'eau de votre piscine soit plus chaude ? Alors restez ici, vous êtes au bon endroit. C'est vrai, c'est quand même plus confortable de se baigner dans une eau à la bonne température. Mais à peine l'eau se réchauffe que la nuit arrive et... tout est à refaire le lendemain matin ! Sans compter quand le mauvais temps s'en mêle. Alors comment réduire la déperdition de chaleur de l'eau de sa piscine ? Lisez bien cet article jusqu'à la fin. Nous vous y expliquons comment réduire la perte de chaleur de votre bassin. C'est une méthode toute bête et drôlement efficace.

Réduire la déperdition de chaleur de sa piscine avec une couverture de bassin

Le soleil réchauffe l'eau de votre piscine. Super ! C'est un service 100% gratuit. Malheureusement, votre bassin perd la majeure partie de cet apport si rien n'est prévu pour lutter contre la déperdition de chaleur de votre piscine. C'est d'autant plus embêtant si vous utilisez un dispositif électrique comme une pompe à chaleur pour chauffer l'eau davantage. Dans ce cas de figure, l'énergie gaspillée est de l'argent jeté par les fenêtres.

Nous allons voir dans cet article comment limiter la déperdition de chaleur de votre piscine. Mais avant cela, il nous faut vous expliquer pourquoi votre bassin perd inexorablement sa chaleur durement acquise.

 

Pourquoi ma piscine perd-elle de la chaleur ?

La déperdition de chaleur de votre piscine est un phénomène multifactoriel. En outre, il existe 5 facteurs physiques mis en cause : l'évaporation, les 3 modes de transferts thermiques et le renouvellement de l'eau.

  • L'évaporation pour environ 40%
  • Le transfert thermique par rayonnement pour environ 30%
  • Le transfert thermique par convection pour environ 20%
  • Le transfert thermique par conduction pour environ 5%
  • Les compléments en eau pour environ 5%

Les pourcentages donnés ici le sont à titre indicatif. Ils peuvent nettement varier d'une piscine à l'autre en fonction notamment de la région, de la période de l'année, des conditions météorologiques, de l'exposition ainsi que des spécificités propres au bassin.

L'évaporation de l'eau

L'évaporation de l'eau est donc le principal responsable de la déperdition de chaleur d'une piscine. Et c'est assez net avec jusqu'à 50% des fuites thermiques ! L'eau à la surface du bassin se transforme en vapeur d'eau. Bref, elle quitte le navire.

C'est d'autant plus dramatique pour la température du bassin que l'eau en surface est généralement la plus chaude. Notamment lorsque la pompe de filtration est à l'arrêt. Notez que votre piscine peut perdre plusieurs centimètres d'eau par jour en été du fait de l'évaporation... Le phénomène est notamment accentué par le vent, un temps sec ou encore une pression atmosphérique basse.

Vous trouverez en fin d'article un conseil très simple pour limiter l'évaporation de l'eau et donc aussi pour réduire la déperdition de chaleur de votre piscine. Vous pouvez également consulter notre article spécifiquement dédié à comment éviter l'évaporation de l'eau de son bassin.

Schéma de la déperdition de chaleur de l'eau d'une piscine

Le rayonnement thermique

La matière émet et absorbe des ondes électromagnétiques. Ces ondes transportent de l'énergie. Aussi, l'émission d'ondes électromagnétiques amène à une perte de chaleur tandis que l'absorption permet d'en gagner.

Concrètement, l'eau de votre piscine transfère une partie de son énergie thermique à l'air par rayonnement (émission). L'eau perd donc en chaleur. Cette perte est compensée en partie grâce au soleil (absorption). Mais le soleil n'est présent qu'en journée. Votre piscine continue à perdre de la chaleur par rayonnement thermique durant la nuit.

La convection thermique

On peut observer ce phénomène dans une casserole dont on chauffe l'eau. L'eau devenue chaude au fond de la casserole remonte à la surface (car elle est maintenant moins dense) tandis que l'eau froide redescend. Il y a un transfert thermique lors de ce mouvement (par convection).

Le transfert par convection thermique intervient notamment dans votre piscine lorsque la pompe est arrêtée. À ce moment là, l'eau plus chaude remonte à la surface et se retrouve en contact avec l'air plus frais. Là encore il y a convection, mais cette fois-ci entre l'eau et l'air. Le vent accentue ce phénomène.

La conduction thermique

La conduction induit le transfert de l'énergie thermique des éléments chauds d'un ensemble vers les éléments froids. Autrement dit la chaleur se diffuse, réduisant ainsi les différences de température au sein de l'ensemble. Les éléments chauds perdent en chaleur tandis que les éléments froids gagnent en énergie thermique.

La conduction peut intervenir au sein d'un même milieu ou entre deux milieux en contact. Pour résumer, l'eau de votre piscine transfère sa chaleur au sol plus froid. Pas d'bol hein ? :(

Les compléments en eau (ou renouvellement de l'eau)

Rien de très complexe ici. Lorsque vous ajoutez de l'eau à votre bassin pour compenser les pertes, il est rare que celle-ci soit plus chaude que l'eau de la piscine. En général elle est même carrément plus froide.

Ceci a pour effet de générer des pertes thermiques supplémentaires. En ajoutant de l'eau froide, naturellement la piscine se refroidit.

 

Pourquoi limiter la déperdition de chaleur de sa piscine ?

La réponse paraît assez évidente : Parce qu'une fois que l'eau est à la bonne température, vous n'avez pas forcément envie qu'elle refroidisse.

Le confort de baignade au cœur de la problématique

La température de l'eau est une problématique propre à la piscine et même à la baignade en général. Il n'y a qu'à comparer la fréquentation des plages en été et en hiver. De même, si l'on met son bassin en hivernage à l'automne c'est parce que l'eau devient trop froide. Ce n'est pas simplement une question de température d'air. La preuve en est avec l'utilisation des jacuzzis d'extérieurs qui perdure en hiver. Non, le problème c'est bien la température de l'eau.

Et selon les régions, il faut attendre longtemps pour que l'eau du bassin soit à la bonne température. Alors quand c'est enfin le cas, il est naturel de vouloir réduire la déperdition de chaleur de sa piscine.

Confort de baignade avec une eau de piscine à la bonne température

Le coût de la consommation électrique

Un grand nombre de propriétaires de piscine ont fait le choix de chauffer leur bassin au moyen d'un dispositif électrique. Cela peut être une pompe à chaleur de piscine ou encore un réchauffeur électrique.

Au regard du coût de la construction d'une piscine et de son temps d'utilisation dans l'année, on comprend bien que chauffer sa piscine est un investissement rentable. En effet, un équipement comme une pompe à chaleur prolonge la saison de baignade.

Seulement voilà, perdre la chaleur acquise gratuitement par l'action du soleil c'est une chose. Mais ce n'est plus pareil quand il s'agit de l'énergie que vous payez. Et à ce petit jeu on considère que, en moyenne, 50% de la consommation de chauffage est gaspillée pour un bassin à l'air libre.

Rendez-vous compte ! Si vous ne faites rien, c'est la moitié de la consommation énergétique de votre dispositif qui part dans les airs. Purement et simplement. Il vous faut consommer le double pour compenser. La facture elle aussi est doublée...

 

Rassurez-vous. L'astuce pour limiter la déperdition de chaleur de l'eau de votre piscine est toute simple. Et nous allons en parler tout de suite.

 

La solution à la déperdition de chaleur : Couvrir sa piscine

En couvrant votre bassin, vous réduisez considérablement la perte de chaleur de votre piscine. En effet, la couverture de piscine offre un bon niveau d'isolation, ce qui réduit certaines pertes par transferts thermiques.

Mais surtout, une couverture de piscine peut réduire jusqu'à 90% l'évaporation de l'eau. Sachant que ce phénomène peut constituer jusqu'à 50% de la déperdition de chaleur de votre piscine... Voilà qui règle un gros morceau de la problématique !

Ainsi, avec une bâche de piscine vous faites d'une pierre deux coups. Vous limitez en même temps l'évaporation et la déperdition de chaleur de l'eau.

 

Découvrez nos couvertures de piscine.

Découvrez nos bâches de piscine pour réduire la déperdition de chaleur

 

Quelles couverture de piscine utiliser pour réduire la déperdition de chaleur ?

Il existe principalement 3 types de bâches de piscine que l'on utilise notamment en été pour réduire la déperdition de chaleur du bassin :

  • La bâche à bulles : Repose sur l'eau. A l'avantage de chauffer le bassin de quelques degrés par effet de serre en même temps qu'elle l'isole. Par contre, la bâche à bulles ne peut pas être utilisée en hiver. Ce n'est pas non plus un produit de sécurité.
  • La bâche à barres : Repose sur la margelle avec son système de barres transversales. Nos bâches à barres sont conformes à la norme de sécurité NF P90-308.
  • Le volet de piscine : Repose sur l'eau. Le mécanisme peut être hors d'eau ou immergé. Le volet roulant est plébiscité pour son esthétisme. Nos couvertures automatiques sont conformes à la norme de sécurité NF P90-308.

L'association couverture et pompe à chaleur de piscine

Dans cet article nous avons beaucoup parlé des moyens pour réduire la perte de chaleur de votre piscine. En même temps, tout est dans le tire ! :D

Mais comment faire augmenter la température ?

Il existe divers équipements permettant de chauffer l'eau de la piscine. Ici nous en mettrons 2 en lumière pour leur efficience énergétique.

  • La bâche à bulles : Chauffe l'eau de quelques degrés. Énergie 100% verte et gratuite.
  • La pompe à chaleur : Permet de chauffer l'eau jusqu'à la température souhaitée, par exemple 28°C (à voir selon la puissance et les conditions climatiques). Produit beaucoup plus d'énergie que ce qu'elle consomme.

Si vous faites le choix de la pompe à chaleur (ou de tout autre système de chauffage), nous vous recommandons vivement de couvrir le bassin. Vous éviterez une trop importante déperdition de chaleur.

En associant une pompe à chaleur avec une bâche à bulles, vous augmenterez encore plus vite la température de l'eau. Si vous l'associez avec une bâche à barres ou un volet roulant, vous limiterez la déperdition de chaleur tout en sécurisant l'espace piscine.

 

Conclusion : Comment limiter la déperdition de chaleur de sa piscine ?

La déperdition de chaleur de l'eau de votre piscine est un phénomène naturel qui ne peut pas être totalement enrayé. Plusieurs facteurs physiques jouent contre vous.

En revanche, vous réduirez nettement les fuites thermiques en couvrant la piscine avec une bâche.

Des équipements comme une pompe à chaleur peuvent vous permettre de chauffer l'eau plus rapidement. Vous profitez ainsi plus longtemps de votre piscine dans l'année et avec plus de confort. Là encore, nous ne pouvons que vous recommander de couvrir votre bassin pour ne pas gaspiller d'énergie. Votre facture en sera allégée et pas qu'un peu !

 

Besoin de renseignements ?
Contactez-nous

 

Besoin d'un devis gratuit ?
Rendez-vous dans nos rayons concernés
Bâches de piscine / Chauffages de piscine

 

Autre question relative à la préservation de l'eau du bassin :
Comment réduire l'évaporation de l'eau de ma piscine ?

Réduction de l'évaporation de l'eau de la piscine

Comment éviter la prolifération des algues dans ma piscine ?

Éviter la prolifération des algues dans la piscine