SOLDES D'HIVER 2023 DU 11 JANVIER AU 07 FÉVRIER SEULEMENT !
Découvrez toutes nos >> offres <<

Comment réduire la consommation de sa piscine ? Eau, énergie, chimie...

La piscine, quel plaisir ! Mais pour en profiter l'esprit léger il conviendra de minimiser les dépenses. C'est à dire prêter attention à la consommation en électricité, en eau ou encore en produits d'entretien. Dans cet article nous vous donnons tous nos conseils de pros afin que vous puissiez réduire la consommation de votre piscine tout en vous faisant plaisir. On commence tout de suite par quelques conseils d'optimisation avant même la construction de votre bassin.

Réduire la consommation de sa piscine

L'optimisation de la consommation avant la construction de sa piscine

Si votre piscine n'a pas encore été construite, il y a sans doute deux principaux points qui occupent vos pensées : le format de votre bassin et son emplacement. Ces deux sujets sont cruciaux. C'est l'occasion d'y réfléchir aussi sous l'angle des dépenses à venir.

La taille de votre piscine a un impact majeure sur sa consommation

C'est l'évidence même. Mais encore faut-il le prendre en compte. Le format de votre piscine (c'est à dire sa taille, sa profondeur mais aussi sa forme) a des répercussions majeures sur vos futures dépenses.

En effet, plus une piscine est grande, profonde et dotée de formes extravagantes, plus elle coûte cher. À la construction bien sûr, mais pas que. Et notamment en ce qui concerne :

  • La consommation d'eau ;
  • La consommation de chimie ;
  • Le besoin en filtration ;
  • Le besoin en chauffage ;
  • Ainsi que le matériel à dimensionner en conséquence.

À l'inverse, avec des dimensions réduites et une forme standard (rectangle par exemple), votre piscine consommera moins. Voire beaucoup moins.

Par exemple, vous pourriez envisager les choses comme ceci :

  • Si la fréquentation estimée est faible, ce n'est peut-être pas nécessaire d'opter pour une très grande piscine.
  • Si vous ne comptez pas sauter depuis un plongeoir, peut-être qu'il n'est pas nécessaire de prévoir trop de profondeur.
  • Si la piscine est principalement construite pour la nage, il serait opportun de prévoir suffisamment de longueur. Par contre, une largeur modeste devrait convenir. Etc.

En savoir plus sur la taille idéale d'une piscine.

L'emplacement de votre piscine (ou exposition)

Le choix de l'emplacement de votre piscine n'a rien d'anecdotique. Outre l'aspect pratique (proximité de la maison, spécificités du terrain, etc.), tenez également compte des points suivants.

  • L'exposition au soleil : Une bonne exposition au soleil vous assure un réchauffement de l'eau naturel. Ceci vous permettra d'économiser sur votre solution de chauffage (voire de vous en passer).
  • L'exposition au vent : Facilitez le processus d'écumage en alignant la longueur de votre piscine sur la trajectoire du vent dominant tout en plaçant les skimmers en opposition. Ainsi vous éviterez la stagnation des feuilles et autres débris dans le bassin. Dans le cas contraire, ces pollutions extérieures finissent au fond de l'eau et se désagrègent. Voilà qui peut vous coûter plus cher en floculant et en consommation d'eau (aspiration du balai avec rejet à l'égout et/ou contre-lavage du filtre).
  • L'environnement proche : Évitez si possible un emplacement près des arbres ou globalement d'une végétation dense. En effet cela apporterait plus de feuilles ou d'aiguilles de pin dans l'eau (cf. point précédent).

Le bon emplacement pour sa piscine

En bonus : l'optimisation de votre réseau hydraulique (tuyauterie)

Une tuyauterie optimisée réduit les pertes de charge. Ainsi, garder une bonne pression en réduisant les frottements permet de filtrer moins longtemps.

Pour ce faire :

  • Évitez si possible d'installer votre filtration au-dessus du niveau d'eau.
  • Réduisez au mieux les longueurs des tuyaux et préférez des modèles rigides aux flexibles quand cela est possible.
  • Si nécessaire, optez pour un diamètre de tuyau plus important afin de réduire les frottements. Par exemple, vous pourriez choisir un Ø63 mm au lieu du classique Ø50 mm.
  • Enfin, sachez que les coudes à 45° apportent plus de fluidité que ceux à 90°. Si besoin, assemblez plutôt 2 coudes à 45° plutôt qu'un seul à 90°. Notez que les coudes à grand rayon peuvent être une excellente solution si vous avez la place de les installer.

 

Choisir une pompe de piscine qui consomme moins

La pompe de piscine ou pompe de filtration est, avec le filtre, le premier dispositif auquel on pense au moment d'équiper sa piscine. Et c'est bien normal puisqu'elle est au cœur du système de circulation de l'eau du bassin. Elle est également au cœur de la facture d'électricité...

Une pompe de filtration fonctionne des heures durant au printemps et à l'automne. Souvent plus de 10h par jour. Pendant l'été, elle fonctionne parfois en continu, 24h/24.

Finalement, il n'y a que l'hiver que votre pompe de filtration est en vacances ! Et encore, si vous optez pour un hivernage actif, elle est encore mise à contribution 2 à 4h par jour.

C'est pourquoi le fonctionnement d'une pompe de filtration a un impact non négligeable sur sa facture annuelle d'électricité.

La consommation électrique d'une pompe de filtration

C'est assez simple d'estimer la consommation électrique d'une pompe de piscine. On multiplie le temps de filtration en heures par la puissance en kilowatts, puis par le prix du kilowattheure.

  • Prenons l'exemple d'une pompe de filtration de 1CV / 0,75 kW qui pourrait être utilisée pour une piscine de 50 m3.
  • Avec un temps de filtration optimisé, votre pompe devrait tout de même bien tourner 3 200 heures par an.
  • Le prix du kWh en France est de 0,1740€ TTC au moment où ces lignes sont écrites (tarif réglementé - 6 kVA - Base).

Ce qui nous donne :

3 200h x 0,75 kW x 0,1740€ = 417,60€ par an
Un coût qui n'est donc pas négligeable !


ATTENTION : Il s'agit ici d'une estimation basée sur un temps d'utilisation contenu. Un environnement plus chaud ou une eau davantage chauffée (ainsi que d'autres facteurs) augmentent le besoin en temps de filtration. Il vous appartient également d'appliquer à ce calcul la puissance en kW réelle de votre pompe ainsi que votre propre tarif du kWh.

 

Alors, comment réduire la consommation de sa pompe de piscine ?

 

Astuce n°1 : Optimiser le temps de filtration

Comment déterminer le temps de filtration de l'eau de sa piscine ?

Faisons simple. En période estivale divisez la température de l'eau par 2 pour obtenir le temps de filtration minimum en heures par jour. À partir de 30°C, on considère que la pompe doit tourner 24h/24. Voici quelques exemples :

  • Eau à 24°C = 12h/j de filtration minimum
  • Eau à 28°C = 14h/j de filtration minimum
  • Eau à 30°C = Pompe en fonctionnement 24h/24

Vous ferez des économies en adaptant le temps de filtration au plus près des besoins de votre piscine quasi quotidiennement. Au contraire, si vous « sur-filtrez » pour minimiser vos actions, la dépense sera plus importante. Par ailleurs, vous préserverez votre pompe en la faisant tourner moins longtemps.

Faire tourner la filtration la nuit ? Fausse bonne idée !

Si vous disposez d'un tarif heures creuses, vous pourriez être tenté·e d'utiliser au maximum votre pompe de filtration la nuit... Ce qui serait un très mauvais choix...

En effet, c'est bien la journée que les algues se développent par photosynthèse. C'est donc à ce moment-là que le besoin en filtration est le plus fort. Plus il fait chaud, plus c'est vrai.

Sauf filtration 24h/24, laissez toujours la pompe tourner les 3/4 du temps en journée (ou 2/3 a minima si la situation le permet).

Astuce n°2 : Procéder régulièrement au nettoyage du filtre

Votre filtre accumule les débris à mesure que vous l'utilisez. Quand il devient trop encrassé, la filtration perd en efficacité, voire rejette une partie des saletés dans la piscine. C'est un cercle vicieux. En effet, un système filtrant utilisé de façon non optimale est davantage sollicité.

Il est donc nécessaire de nettoyer régulièrement votre filtre (ou vos filtres s'il s'agit de plusieurs cartouches). Dans le cadre d'un filtre à sable on parlera de contre-lavage.

NB : Pour autant, il ne faut pas procéder trop souvent au contre-lavage de votre filtre à sable. En effet celui-ci gagne en efficacité lorsqu'il recueille une certaine quantité de débris. Vérifiez votre manomètre couleur et procédez au contre-lavage quand celui-ci passe à l'orange. Vous disposez d'un manomètre non coloré ? Le bon moment pour un contre-lavage c'est quand l'aiguille indique une pression environ 30% supérieure à la valeur de référence.

Astuce n°3 : Utilisation d'un robot de piscine électrique

Les robots de piscine électriques consomment peu et possèdent une filtration autonome. Cela vous évite le passage récurrent d'un balai manuel qui sollicite pompe et filtre. De même, vous déversez moins d'eau à l'égout (contenant elle-même une partie des traitements chimiques).

Découvrez nos robots de piscine électriques

Astuce n°4 : Plus qu'une astuce, une solution. Optez pour une pompe à vitesse variable !

Optez donc pour une pompe de filtration à vitesse variable. Ces pompes dites intelligentes s'adaptent aux besoins de votre bassin. Ainsi, elles ne fonctionnent pas toujours à plein régime comme les pompes traditionnelles. Elles consomment donc moins, voire beaucoup moins.

Avantages d'une pompe de filtration à vitesse variable :

  • Consomme moins ;
  • Plus silencieuse ;
  • Dispose d'une durée de vie supérieure.

Pour être plus concret on estime que la consommation d'une pompe est divisée par 8 quand le débit l'est par 2. Ce qui équivaut en théorie à une économie d'énergie de 80 à 90%.

Cependant vous n'utiliserez pas tout le temps votre pompe à vitesse variable au minimum de ses capacités. L'intérêt est qu'elle fonctionne selon les besoins du bassin.

Vous pouvez toutefois espérer une consommation électrique divisée par plus de 2 en un an par rapport à une pompe classique.

 

En reprenant l'exemple précédent et ses 417,60€ de consommation annuelle, cela pourrait représenter en moyenne près de 250€ d'économie par an sur votre facture !
À multiplier par le nombre d'années d'utilisation... ;)

 

Découvrez notre pompe de filtration à vitesse variable

 

Faire des économies sur le chauffage de piscine

Le chauffage de la piscine n'est pas obligatoire. La consommation énergétique qui en résulte représente donc un coût évitable.

Cependant, en chauffant votre piscine vous pouvez l'utiliser plus longtemps dans l'année*. Autrement dit, votre piscine vous coûte globalement moins cher à la journée d'utilisation. Plutôt que de l'entretenir dans l'attente des beaux jours, vous pouvez déjà/encore vous y baigner. Faites le calcul et voyez ce qui est le plus intéressant pour vous.

*Voir notre article sur la prolongation du temps de baignade avec une pompe à chaleur.

Choisir un système de chauffage économique

Chauffer ou non sa piscine relève donc d'un choix personnel. Mais si vous voulez d'un chauffage, alors optez pour un système efficient.

En la matière, la pompe à chaleur de piscine est le dispositif électrique le plus économique du marché. En effet, une pac restitue davantage d'énergie que ce qu'elle consomme.

Prenons l'exemple d'une pompe à chaleur disposant d'un COP (coefficient de performance) de 5 dans un contexte donné. Cela signifie que pour 1kW consommé la pac en restitue 5. Soit 80% d'énergie gratuite dans cet exemple. En comparaison, un réchauffeur électrique consomme bien plus : 1kW consommé = 1kW restitué. Découvrez comment choisir une pompe à chaleur pour piscine.

Et chez Piscinewebstore.com, nous avons justement des pompes à chaleur de piscine efficaces et très peu gourmandes.

Découvrez nos pompes à chaleur pour piscine

Bonus : Optimiser l'usage de sa pompe à chaleur de piscine

Comment une pompe à chaleur restitue-t-elle plus d'énergie qu'elle n'en consomme ? Réponse =  En capturant les calories présentes dans l'air.

Alors privilégiez l'usage de votre pompe à chaleur de piscine en journée. C'est là qu'il y a le plus de calories dans l'air ! Là encore, une utilisation de nuit ne vous fera pas faire d'économies. En effet les performances sont moins bonnes à ce moment-là.

 

Couvrir sa piscine pour faire de nombreuses économies

Vous ferez de multiples économies en recouvrant votre piscine lorsque vous ne l'utilisez pas. En effet, utiliser une couverture :

Découvrez les différentes solutions pour couvrir sa piscine.

 

D'autres pistes à explorer pour réduire la consommation de sa piscine

Concernant les projecteurs

Vous disposez encore de projecteurs avec ampoule halogène ? Ces systèmes obsolètes consomment plus que les ampoules LED.

Nous vous conseillons donc de remplacer ces modèles par des projecteurs à LED.

Concernant les appareils de traitement de l'eau

La consommation électrique d'un électrolyseur au sel ou d'une régulation de pH est assez négligeable. Mais surtout, un traitement automatique précis permet d'éviter le surdosage en chimie ainsi que les oublis.

C'est d'autant plus vrai pour un électrolyseur qui ne nécessite pas d'incorporer du désinfectant dans l'eau mais seulement du sel. Lequel n'est renouvelé que partiellement chaque année. Ce type d'appareil est donc économique et exploite un phénomène parfaitement naturel.

Découvrez nos électrolyseurs au sel

En vrac : nos dernières astuces pour réduire la consommation de votre piscine

  • Économisez des produits chimiques : Avant d'utiliser un traitement (a fortiori préventif), posez-vous la question de son utilité. Si vraiment vous en avez besoin, pour autant ne sur-dosez pas. « Plus » n'est pas toujours synonyme de « mieux ».
  • Économisez de l'eau : Pas besoin de vider totalement la piscine chaque année. Il est conseillé de ne vider qu'un tiers de l'eau au maximum. À voir selon la nature du bassin, l'équilibre de l'eau et le mode d'hivernage.
  • Économies globales : Analysez régulièrement votre eau (surtout si vous ne disposez pas d'un système automatisé). N'hésitez pas à faire ces contrôles 1 fois par semaine. Vous pourrez alors traiter au plus vite les éventuels déséquilibres. En agissant tôt vous réduirez le besoin en chimie ainsi qu'en filtration et consommerez potentiellement moins d'eau (car moins de rejets à l'égout).

 

Récapitulatif : Comment réduire globalement la consommation de sa piscine ?

Pour résumer, voici les principaux points à mettre en œuvre pour réduire la consommation de sa piscine :

  • En amont de la construction, définir un projet correspondant à vos besoins réels et situer le bassin à l'emplacement optimal ;
  • Optimisez le temps de filtration de votre piscine et nettoyez votre filtre régulièrement, le fonctionnement de la pompe étant l'une des principales sources de consommation d'électricité du bassin ;
  • Si possible, faites l'acquisition d'une pompe de filtration à vitesse variable ;
  • Si vous chauffez votre bassin, optez pour une solution efficiente comme la pompe à chaleur de piscine ;
  • Couvrez votre bassin, ce geste est essentiel à plusieurs égards ;
  • Analysez régulièrement l'eau de votre piscine afin de pouvoir agir au plus tôt si besoin d'ajuster le traitement (mieux vaut prévenir que guérir) ;
  • Optez pour un système de traitement automatisé de l'eau pour doser au mieux la chimie. L'électrolyseur au sel est un dispositif idéal car exploitant un processus naturel sans injection de désinfectant (juste du sel).

 

 

Une question ? Besoin d'un devis ?
Contactez-nous


Consulter les autres conseils de pros | Visiter la boutique piscine